Traitement des biodéchets et insertion professionnelle 

La valorisation des biodéchets est vectrice d’innovation et d’insertion professionnelle et sociale. Ces emplois locaux non délocalisables ont la faveur des pouvoirs publics.

Par Maëlle Joulin. Article mis à jour le 24 mars 2022

Les perspectives d’emploi de la filière biodéchets et le nombre de métier associé à celui-ci sont hyper nombreuses. Des métiers d’avenir, valorisants, durables et non délocalisables ..  Vous allez rester sans voix !

Parmi ces emplois, les emplois d’insertion sont particulièrement concernés. Les entreprises actrices de l’insertion l’ont bien compris.

 Chez Upcycle nous le constatons tous les jours : la transition écologique, et plus particulièrement le secteur des biodéchets, est pourvoyeur de ce type d’emplois d’insertion. 

Découvrez vite comment la régie de quartier Reconstruire Ensemble, située à Mainvilliers (28) a développé une activité de collecte et de compostage électromécanique de biodéchets ! 

Comment créer des emplois d’insertion grâce à une activité de gestion des biodéchets ? >>

 

Comment la gestion des biodéchets peut favoriser l’insertion professionnelle ?  

Le déchet, longtemps dénigré et abandonné, trouve un second souffle après divers traitements. Collecte, tri et recyclage sont parmi les étapes les plus importantes de nos nouveaux modes de consommation. Ces actions, menées par des personnes formées, recrutent du CAP au BAC+5. Valoriser un déchet en le transformant en une nouvelle matière est donc à la fois bon pour l’environnement mais aussi socialement car elle amène les personnes éloignées de l’emploi à commencer une nouvelle vie.  

 

Transition écologique et création d’emplois

8 000 postes pourraient être créés dans le secteur des déchets d’ici 2030 selon une étude sur les emplois et compétences liées au recyclage commandée par Federec et réalisée par Kyu associés. 

Lors de cette étude, 12 filières du recyclage ont été analysées.
5 facteurs expliquent le besoin en création d’emplois :
 

  • la reprise de l’activité économique suite à la crise que nous traversons ; 
  • le développement d’un écosystème d’acteurs ; 
  • la transformation des modes de consommation : avec notamment la sensibilité plus accrue des Français aux enjeux environnementaux ; 
  • l’émergence de nouvelles technologies : avec la dématérialisation des échanges et l’élaboration d’outils pour améliorer le tri ; 
  • les évolutions réglementaires avec notamment la loi AGEC sur les biodéchets !

 

Extrait de l’infographie issue de l’étude FEDEREC

 En quoi ces tendances sont très liées au secteur des biodéchets ? On vous explique tout. 

 

La nouvelle activité phare de 2022 : collecte et valorisation des biodéchets

 

Biodéchets, de quoi parle-t-on ?

 

Les biodéchets sont composés des déchets alimentaires et des autres déchets naturels biodégradables (déchets de cuisine des ménages et de restauration collective, déchets verts des collectivités). 

 

Pour tout comprendre sur la valorisation des biodéchets, lire ici…  

 

 

 

Un potentiel d’emplois

Les biodéchets représentent plus de 30% des ordures ménagères résiduelles… Et devront bientôt être traités différemment ! Actuellement et depuis 2016, l’obligation de traitement des biodéchets ne reposent que sur les plus gros producteurs, c’est-à-dire ceux dont la production dépasse les 10 tonnes/an et 60 litres d’huile/an 

La loi AGEC introduit à compter du 1er janvier 2023 une obligation pour les professionnels produisant plus de 5 t/an. 

Au 1er janvier 2024, tous les producteurs de biodéchets, particuliers comme professionnels, seront dans l’obligation de les trier et de les valoriser que ce soit par de la méthanisation ou du compostage.  

Cliquez ici pour en savoir plus sur la réglementation sur les biodéchets.  

Le développement de moyens de collecte et leur valorisation sont par ailleurs au cœur du dispositif France Relance. 

Cette contrainte réglementaire et la prise de conscience écologique créent de nouveaux besoins en termes de gestion des déchets au sein des entreprises, des collectivités locales et du monde professionnel en général.
 

 Quels sont les métiers liés aux biodéchets ? 

Plusieurs familles de métiers sont liées au biodéchets.

Famille 1- Gestion, tri et collecte des biodéchets 

Elle comporte 3 phases avec chacune leurs spécificités. 

 Gestion des biodéchets

Bien gérer les biodéchets a plusieurs volets : 

  • Un volet prévention et sensibilisation 
  • La formation des acteurs, avec la sensibilisation au gaspillage alimentaire et à la valorisation, est indispensable. 
  • Un volet gestion des biodéchets collectés 

L’équipe de consultants d’Upcycle est spécialisée dans l’accompagnement à la préfiguration des meilleures solutions de gestion des biodéchets à l’échelle d’une entreprise ou d’un territoire. Pour les contactez c’est ici  

 

Tri des biodéchets sur le site de compostage Upcycle Paris 20è, les Orteaux

Tri des biodéchets sur le site de compostage Upcycle Paris 20è, les Orteaux

Tri des déchets alimentaires

Pour bien trier, les personnes en charge doivent disposer d’un système de tri ergonomique. Dans un cadre professionnel, ils doivent pouvoir jeter rapidement dans des contenants dédiés les déchets alimentaires. Et les transporter sans effort au point de collecte ou de compostage.  

Chez Upcycle nous proposons du matériel de tri (bioseaux 23L, poubelles 120L, tables de tri) étudié pour faciliter le geste des personnes en charge et accessibles à des personnes à mobilité réduite. 

Collecte des déchets alimentaires et déchets verts 

En France, la collecte des déchets est une compétence qui entre dans le champ de responsabilités des communes (loi du 15 juillet 1975) que ce soit pour les particuliers ou les entreprises (s’agissant des déchets non dangereux ayant la même nature que les déchets ménagers).   

Les collectivités peuvent transférer tout ou partie de ce service public de collecte, transport et traitement, à un organisme tiers (Loi n° 99-586 du 12 juillet 1999 relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale dites Loi Chevènement). 

 

 

 

 

Les métiers concernés 

La liste suivante n’est pas exhaustive. 

 

Famille 2- Recyclage, valorisation de la matière

Le recyclage

Le recyclage des matériaux consiste à valoriser des matières premières présentes dans les déchets collectés. Ces matériaux peuvent être, ensuite, introduits dans la fabrication de nouveaux produits. 

Le recyclage présente 4 avantages majeurs :

  1. La réduction des déchets destinés à la décharge ou à l’incinération. 
  2. Une diminution de la pollution liée à la mise en décharge ou à l’incinération, bénéfique pour l’Homme et la nature. 
  3. Une économie de matières premières 
  4. Une économie des ressources en eau et énergie nécessaires à l’extraction des matières premières.

 

La valorisation par compostage dont compostage électromécanique

Le compostage est un processus biologique aérobie de conversion et de valorisation des matières organiques (sous-produits de l’élevage, biomasse, déchets organiques d’origine ménager, etc.) en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques et minéraux, le compost. (Michel Mustin, Le compost : Gestion de la matière organique, Paris, François Dubusc, 1987) 

Avec la solution Upcycle, il est aussi possible de valoriser les SPAN 3 (sous-produits animaux). 

Tout comprendre sur le compostage ici !  

 

Les métiers concernés par le compostage

Plusieurs métiers, en plus de ceux de la rubrique précédente sont concernés. 

Agent polyvalent de gestion valorisation des déchets, Eiclor 

Agent polyvalent de gestion valorisation des déchets, Eiclor

Des métiers liés à la gestion sur site :  

 

Des métiers liés à la mise en œuvre de la solution :  

  • Ingénierie de projet 
  • Comportementaliste 

 

Des métiers liés à l’optimisation du processus de production :  

  • Designer ;  
  • Responsable industriel  
  • Ingénieur en environnement  
  • Agronome 
  • Biologistes, chimistes 

 

La valorisation énergétique des biodéchets 

Cette valorisation est destinée aux biodéchets qui ne peuvent être compostés. Elle consiste en la récupération de l’énergie produite lors de la méthanisation. Cette énergie est utilisée sous forme de chaleur ou d’électricité.   

 

Les métiers concernés par la valorisation énergétique des biodéchets 

  • Technicien biométhanisation 
  • Équipementiers pour les digesteurs 
  • Développeurs de projet de méthanisation 
  • Ingénieurs d’études en méthanisation 
  • Maitre d’œuvre, artisans et génie civil 
  • Constructeurs de stations de biométhane 
  • Biologistes, chimistes 
  • Exploitants de méthaniseurs et de stations biométhane carburant 
  • Gestionnaires de réseau d’électricité, de réseau de distribution de gaz. 

Quel est le rôle de l’insertion professionnelle dans le recyclage des biodéchets ?

Mobilisation des compétences pour la gestion et la valorisation des déchets et biodéchets 

Ces métiers s’appuient sur des niveaux de qualification et des compétences diverses.  

10 compétences clés des métiers du recyclage ont été identifiées par l’étude de la FEDEREC, parmi elles, des connaissances très spécifiques, par exemple sur les matières & filières de valorisation ou plus transverses comme le management d’équipe… 

 

Cette filière génère donc un besoin en formation. 

 

Mobilisation des acteurs de l’emploi  

 

Selon le volet 3 de l’axe 1 de la feuille de route pour l’emploi de l’ADEME, les acteurs de l’emploi doivent être mis au cœur des transformations liées à la transition écologique. Pour garantir des effets positifs sur le long terme, l’ADEME souhaite co-construire avec eux ces mutations : 

« L’enjeu est de s’entraider avec les acteurs de l’emploi pour qu’ils puissent mieux accompagner les mutations de l’emploi. » 

 

 

 

Les acteurs de l’insertion professionnelle : pour développer une activité de gestion des biodéchets

 

La loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions (29 juillet 1998)définit le cadre légal de l’insertion. 

L’IAE, insertion par l’activité économique, permet à des personnes éloignées de l’emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles, d’obtenir des contrats de travail à durée limitée. Ces personnes bénéficient d’un accompagnement social en vue de leur intégration dans la société et le marché du travail, au travers de différents types de structures,  

 

La filière des biodéchets est particulièrement stratégique pour les acteurs de l’insertion, parce qu’elle répond à trois objectifs :  

  • Créer une filière d’activité pérenne (il y a un vrai besoin de gestion des biodéchets identifié !)) 
  • Générer de l’emploi : des postes valorisés, locaux et non délocalisables (on composte à proximité des sites émetteurs);
  • Faire monter en compétences les personnes éloignées de l’emploi et accroître leur attractivité sur le marché du travail.  C’est un parcours de professionnalisation ne demandant pas de prérequis. 

 

Les acteurs de l’insertion sont les mieux placés pour accompagner les personnes éloignées de l’emploi vers ces nouveaux métiers. Ils ont l’habitude de suivre et former ces personnes. De plus, ils créent ou renforcent le lien social, en évitant le repli sur soi par le sentiment d’appartenance à un groupe et la valorisation de l’évolution de chaque salarié. 

 

Des acteurs divers interviennent

 

Les associations intermédiaires ou AI

Ce sont des associations de loi 1901. Des personnes éloignées de l’emploi sont placées chez des particuliers, des entreprises, des associations et des collectivités locales. Ce service n’est pas gratuit, mais il n’est pas à but lucratif.   

 

Les ateliers et chantiers d’insertion ACI

Ces structures sont portées par une association ou une collectivité locale. Elles emploient des personnes éprouvant des difficultés sociales et professionnelles conséquentes dans le cadre de contrats aidés. Les biens et les services produits sont commercialisables dans la mesure où ce type d’organismes se base sur la mise en situation de travail en conditions réelles. 

 

Les Entreprises d’Insertion, EI

L’EI est une entreprise qu’elle soit SARL, SA, association, SCOP, etc. 

Elles ont les mêmes droits et devoirs que toute entreprise, que ce soit au niveau fiscal, juridique ou économique. Les activités développées sont variées et recouvrent les espaces verts, le gros œuvre 

Par leur agilité ces structures sont également capables de s’adapter rapidement aux différents contextes qu’ils soient commerciaux ou législatifs. Elles sont par ailleurs porteuses d’innovations en se positionnant sur des marchés en devenir, notamment au niveau environnemental. 

 

ETTI, Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion 

Ces structures utilisent le travail temporaire comme support d’insertion. 

Elles répondent aux mêmes exigences que les agences de travail temporaire classiques. Elles proposent des emplois dans l’industrie, l’environnement, la logistique, la manutention, le bâtiment, l’entretien et le nettoyage.  

Les personnes souffrant de handicap ont des structures dédiées à l’accompagnement à l’emploi. 

 

ESAT-EA

Au travers de ces structures, c’est près de 150 000 travailleurs en situation de handicap qui ont accès à l’emploi. 

Selon le réseau GESAT, 97% des entreprises publiques ou privées employant du personnel en situation de handicap se déclarent satisfaites ou très satisfaites des prestations fournies par les ESAT-EA.  

 

L’appui de partenaires clés de l’insertion pour le développement de la filière biodéchets

L’emploi dans le biodéchets est porteur : hausse des besoins en ces nouveaux métiers, impact environnemental positif et formation sans prérequis pour faire monter en compétences le personnel. 

Dans cette perspective, les acteurs de l’insertion peuvent être soutenus par différents organismes, comme l’ADEME, le Conseil Régional ou encore le Fond Départemental d’Insertion (FDI). Il peut s’agir de programmes spécifiques (comme Territoire zéro chômeurs de longue durée), d’AAP ou de demandes de subvention ad hoc.   

 

L’appui pédagogique Upcycle pour le compostage électromécanique

Upcycle a à cœur de faire monter en compétences les opérateurs sur le tri et le compostage électromécanique, afin de les rendre autonomes dans la gestion des biodéchets. 

 

Les solutions de compostage électromécanique Upcycle allient formation, pédagogie, simplicité de l’utilisation des machines et suivi des clients.  

Par exemple, les composteurs de la gamme Démeterra sont dotés d’un écran tactile permettant aux opérateurs une saisie ultra rapide et ultra simple des volumes de biodéchets versés, ainsi que du structurant et / ou autres matières recommandées. Les opérateurs suivent également une formation en 4 modules complémentaires pour assurer une montée en compétences.  

 

Ces dispositifs d’accompagnement renforcent l’action des acteurs de l’insertion pour permettre aux personnes éloignées de l’emploi de gérer des biodéchets !  

La preuve : plusieurs structures d’insertion ont déjà mis en place des activités de gestion des déchets alimentaires et des déchets verts avec l’accompagnement d’Upcycle. Découvrez vite comment dans cette étude de cas ! 

Comment créer des emplois d’insertion grâce à une activité de gestion des biodéchets ? >>

 

Pour aller plus loin

Exemple de compostage de quartier : Saint-Blaise Charonne à Paris 20ème

Composter les déchets d'un quartier QPV, dans la zone habitée la plus dense d’Europe.

Télécharger

À lire en bonus

Traitement des biodéchets et insertion professionnelle 

Les perspectives d’emploi de la filière biodéchets et le nombre de métier associé à celui-ci sont hyper nombreuses. Des métiers d’avenir, valorisants, durables et non délocalisables ..  Vous allez...

Lire la suite

Comment le compost va sauver le monde : Épisode 4

SÉRIE : Comment le compost va sauver le monde !   Ép 4 : le compost lutte contre le réchauffement climatique   Vous avez loupé des épisodes ?  Retrouvez...

Lire la suite

Comment le compost va sauver le monde : Épisode 3

 SÉRIE : Comment le compost va sauver le monde ! Ép 3 : Le compost prévient les inondations Vous avez loupé des épisodes ?  Retrouvez aussi les autres pouvoirs...

Lire la suite

Comment le compost va sauver le monde : Épisode 2

SÉRIE : Comment le compost va sauver le monde ! Ép 2 : Le compost préserve l’eau des sols Vous avez loupé le 1er épisode ? Retrouvez le ici...

Lire la suite
Voir tous les articles

Questions fréquentes

Oui, plusieurs sites sont dédiés aux formations et aux visites, vous trouverez toutes les informations ici : XXX

Cela se dit de tous les systèmes qui permettent de faire passer dans un tube pendant 15 jours les biodéchets, de manière à optimiser les conditions de compostage à savoir le taux d’humidité, la température et l’oxygénation.

Ces composteurs sont utilisés car ils permettent d’hygiéniser les matières, de gagner beaucoup d’espace et de bien contrôler les nuisances, notamment les odeurs et les petites bêtes. Ils produisent en outre du compost de très bonne qualité.

Un Point d’Apport Volontaire est une poubelle partagée qui se trouve souvent dans la rue et dans des espaces collectifs.

Il peut être en accès libre ou à ouverture protégée par badge ou code.

Les points d’apport volontaire permettent de réduire énormément les coûts de collecte des déchets, en évitant aux collecteurs de faire du porte à porte.

Ils évitent aux particuliers d’avoir à penser à sortir leur poubelle à jour fixe, mais cela leur demande de se déplacer jusqu’au point d’apport volontaire.

UpCycle propose des points d’apport volontaire dédiés aux biodéchets et spécialement conçus pour permettre une collecte à vélo des bacs, grâce à une remorque spécialement conçue.

D’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. ( Depuis 2016 c’est déjà obligatoire pour les producteurs de plus de 10t / an)
En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

En savoir plus

La remorque électrique peut être lourde, si tous les vélos peuvent convenir ponctuellement, dans un usage régulier nous recommandons fortement un vélo avec frein à disques. En effet la remorque va ralentir automatiquement quand elle va sentir que le vélo freine, il est donc indispensable d’avoir des freins en parfait état pour la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route.

Il n’est pas indispensable d’avoir un vélo à assistance électrique pour tracter la remorque qui est auto tractée et auto freinée, c’est cependant plus confortable pour faire de longue distance.

A noter que la remorque dispose d’un mode piéton, qui la bride à 6km/h. Pratique pour collecter les points d’apport volontaire dans les copropriétés.

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
15 rue de Milan,
75009 Paris
Appelez-nous
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
13 rue Saint-Honoré
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Je calcule mon potentiel d'impact
Soyez le changement