Questions fréquentes

Retrouvez ici toutes les questions les plus fréquemment posées pour devenir incollable sur le compostage et la valorisation des biodéchets !

En hiver vous pouvez le garder 1 semaine, en été nous conseillons tous les 3 ou 4 jours pour éviter les moucherons.

Si vous avez des moucherons (mouche à fruit), c’est très fréquent en été (même sans tri des biodéchets, il suffit d’avoir un fruit ou une tomate un peu mûre), nous vous conseillons de bien laver les coupelles à fruit et de rincer vos fruits, en faisant vite une compote avec les fruits un peu mûrs. cette action et l’évacuation du sac devraient limiter la présence de ces indésirables volants.

Pour une première utilisation il faut adhérer au système, le lien vers le formulaire d’adhésion est ici (attention à vérifier que vous avez un point d’apport à proximité).

Ensuite en jetant votre sac kraft empli de déchets dans le point d’apport volontaire vous récupérerez  un sac kraft tout neuf. C’est simple.

Oui, plusieurs sites sont dédiés aux formations et aux visites, vous trouverez toutes les informations ici : XXX

Nous avons équipé la remorque pour qu’elle puisse charger des bacs à l’extérieur.

Sans bacs, la remorque fait moins d’1m de large, pas de souci pour les pistes cyclables.

Avec bacs, la remorque fait 1,95m de large, comme une voiture, impossible de prendre les pistes cyclables: il faut impérativement rester sur la route.

Vaste question, le mieux est peut-être de vous rapprocher de votre mairie.

On note une grande variété d’initiatives. Certaines mairies proposent des composteurs gratuits de jardin, d’autres des lombricomposteurs pour les particuliers, ou du compostage de pied d’immeuble, parfois du compostage de quartier voire du compostage en collecte en porte à porte. Vous trouverez ici une description de ces différents modes.

Vous n’avez aucune solution mise à disposition ? En 2024 toutes les collectivités auront l’obligation de vous proposer une solution, alors pourquoi ne pas proposer à votre collectivité d’adopter la solution d’UpCycle ? RDV ici pour voir comment s’y prendre.

Ça dépend.

Nos machines acceptent la grande majorité des emballages répondant à la norme (« Ok Compost », « Home Compost »,…), à condition parfois que ces matières soient broyées en amont grâce à l’un des broyeurs que nous proposons de coupler au composteur.

Les matériaux « naturels » comme le bois, le kraft, le carton sont eux aussi compostables, s’ils sont mis en petits morceaux.

En cas de doute nous sommes à votre disposition, les problèmes viennent parfois d’emballages avec de nombreuses couches ou de matières très épaisses.

Cela se dit de tous les systèmes qui permettent de faire passer dans un tube pendant 15 jours les biodéchets, de manière à optimiser les conditions de compostage à savoir le taux d’humidité, la température et l’oxygénation.

Ces composteurs sont utilisés car ils permettent d’hygiéniser les matières, de gagner beaucoup d’espace et de bien contrôler les nuisances, notamment les odeurs et les petites bêtes. Ils produisent en outre du compost de très bonne qualité.

Vous disposez d’un onglet dédié sur notre site internet.

Si votre quartier ne dispose par encore de solution pour gérer les biodéchets, vous pouvez en faire la demande. Si vous êtes plus de 15 nous vous soutenons pour aller rencontrer la mairie !

Un broyeur est toujours favorable au compost, car plus les matières sont fines, plus elles sont accessibles aux bactéries… Mais il ne faut pas broyer la matière en pâte compacte qui bloquerait la respiration de nos chères bactéries. Donc broyé fin mais pas bouillie. C’est pour cette raison que l’on rajoute toujours du bois pour structurer les matières et améliorer la respirabilité de la matière.

Dans certains cas de compostage, le broyage alimentaire est obligatoire (  >1t semaine avec des déchets de type SPAn3 (viande, poisson,..) et hors DCT – Déchets de Cuisine et de Table), en particulier quand il y a un risque qu’il y ait des morceaux de viande de plus de 12 mm d’épaisseur. La loi l’exige pour des raisons d’hygiène, car en garantissant une épaisseur maximum cela assure aux bactéries un temps de digestion adéquat. Si les morceaux de viande sont trop épais les bactéries ont besoin de plus de temps pour agir.

Dans la pratique, le broyage est obligatoire quand on ne peut pas garantir l’absence de morceaux de biodéchets de type Span3 importants, donc dès qu’il y a eu transport du biodéchet par un professionnel ou pour les magasins de la grande distribution.

Le broyage est également indispensable pour composter les emballages compostables. Ils sont souvent durs et le broyage mâche le travail des bactéries.

De la même manière sans broyage, vous retrouverez dans le compost les os, les coquilles et les coquillages, donc le plateau de fruit de mer doit passer au broyeur avant compostage.

Les restaurants scolaires ou d’entreprise n’ont dans la majorité des cas pas besoin de broyeur.

Nous avons rédigé un article complet la dessus, voici les conclusions :

La méthanisation est un mode de valorisation adapté aux territoires ruraux.

Le compostage est un mode de valorisation adapté aux territoires urbains.

Lire l’article complet ici

 

Le compost est le résultat de la transformation de matière organique par des bactéries et des champignons. C’est le résultat d’un processus, un peu comme de la farine, de l’eau et du levain qui une fois cuits deviennent du pain.

On parle de compost quand les bactéries qui ont dégradé les déchets sont en présence d’oxygène (en aérobie), on parle de digestat quand les bactéries ont dégradé la matière en absence d’oxygène (en anaérobie), comme c’est le cas en méthanisation.

Les processus les plus rapides connus sont ceux utilisés par nos technologies comme le compostage électromécanique, à savoir 15 jours de temps de transformation si les conditions de compostage (température, taux d’oxygène et humidité) sont idéales.

Le séchât est quant a lui le résultat du séchage des déchets. On chauffe les déchets pour retirer l’eau contenue dedans, souvent en 12 à 48h00. Cela permet de réduire le volume de 90% mais ça reste du déchet (déshydraté). Légalement le séchât doit être composté ou méthanisé ensuite et ne peut être épandu directement au sol. Parfois certains confondent les séchats avec du compost mais cela n’a pas de sens. C’est comme de comparer du jus de pomme avec du cidre. Dans un cas c’est du produit brut, dans l’autre cas il y a eu transformation de la matière.

Un compost parfaitement géré ne produit pas d’odeur désagréable.

Mais il peut arriver des déséquilibres dans le composteur électromécanique, par exemple si on composte d’un coup beaucoup de produits gras. Dans ce cas la matière peut se retrouver déséquilibrée et peut dégager une odeur désagréable.

Pour vous garantir une utilisation sans odeur désagréable nous proposons 4 systèmes différents pour gérer les odeurs selon la nature de l’odeur et votre sensibilité au sujet. Ces systèmes sont une solution viable pour 100% de nos clients et ont permis de trouver une solution rapide en cas de problème.

Le compost lui ne sent jamais mauvais, une fois mûr au contraire il dégage une bonne odeur d’humus.

Le compost est une matière formidable et aux multiples usages.

Actuellement 100% de nos machines ont produit du compost normé NF U 44051. Le compost est utilisable en Agriculture Biologique.

Nos clients utilisent le compost directement sur leurs espaces verts, ou le donnent à leurs salariés, à des associations d’Agriculture Urbaine ou à des maraichers bio. Nous proposons aussi des solutions pour emballer le compost et le revendre.

Identifier des exutoires à impacts positifs pour le compost fait partie de la mission d’accompagnement d’UpCycle.

En milieu urbain l’enjeu est qu’il ne soit pas contaminé (par des bouts de plastique par exemple), et qu’il soit homogène. Une grande partie de la qualité du compost se joue donc à l’étape du tri, UpCycle propose pour cela des formations adaptées.

Nous avons pris un grand nombre de mesures pour répondre précisément à cette question fréquemment posée, cela dépend bien entendu des configurations.

Si votre objectif est de réduire au maximum le temps passé, nous pouvons vous proposer des configurations qui assurent un temps maximal de gestion de 30min par jour.

 Grâce aux composteurs électromécaniques UpCycle vous pouvez composter entre 10 à 500 T par an grâce aux différents modèles D70, D160 et D330.

Pour des besoins supérieurs à 500 T nous distribuons le matériel de BROME Compost qui permet de créer des plateformes de 500 à 2000 tonnes/an. Au-delà, dans l’état actuel de nos connaissances, la technologie de composteur micro industriel n’est plus pertinente.

D’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. ( Depuis 2016 c’est déjà obligatoire pour les producteurs de plus de 10t / an)
En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

En savoir plus

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
15 rue de Milan,
75009 Paris
Appelez-nous
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
99 Boulevard de la Reine
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Je calcule mon potentiel d'impact
Soyez le changement