Trier ses déchets

Le déchet est une « invention » relativement récente. Pour optimiser la gestion des déchets tout commence par un geste : trier. Mais malheureusement la plupart d’entre nous hésitons encore trop souvent devant les poubelles. Quelques éléments de réponse ci-dessous.

Pourquoi trier ses déchets ?

Le déchet est une « invention » relativement récente. Pendant longtemps, les ressources ont été tellement rares que l’homme mettait toute son ingéniosité à recycler autant que possible tous les produits qu’il avait eus tant de peine à obtenir. De fait dans la nature on observe ces mêmes trésors d’ingéniosité, les déchets des uns servant souvent à améliorer les conditions de vie d’autres organismes. On quitte alors la notion de déchets pour parler de flux de matières, et tout devient source de fertilité.

Actuellement nous utilisons des matières tellement complexes que seule une partie de ces matières, les produits fermentescibles, peuvent être réintégrés dans le cycle de la matière organique. Il est donc indispensable de trier ses déchets pour séparer les flux. Les flux de matières organiques ne doivent pas contaminer les flux de matières recyclables. Séparés, les flux de matières ne s’en portent que mieux !

La France s’est fixée des objectifs ambitieux :

Il existe en effet une énorme zone grise de ce qui est ni recyclé, ni valorisé en matière organique. Cette zone grise s’appelle  « ordures ménagères résiduelles » OMR, les poubelles grises des particuliers ou « Déchet Industriel Banal » « DIB », les poubelles des professionnels. Ces 2 flux sont des odes aux gaspillages et finissent systématiquement au mieux brulés en incinérateur, mais le plus souvent on les enfouit dans le sol dans des trous immense.

Le rythme d’accélération de la production de déchet est tel qu’il faudrait créer toujours plus de centres d’enfouissement. Dans de nombreux pays les pouvoirs publics essayent de casser ce cercle infernal en forçant les acteurs à trier, et en interdisant la construction de nouvelles décharges.

Il devient urgent (pour la planète, pour notre santé mentale !) de trier les déchets pour les remettre à leur place : en faire des gisements de matières premières (plastique, métal, verre), ou remettre au sol les matières organiques. L’objectif est clair : abolir les ordures ménagères.

État des lieux :

La production de déchets a doublé en 40 ans ! Un Français en produit 568 kg.

Dans la poubelle on retrouve :

35% de papiers et emballages

27% de déchets organiques

5% de déchets bénéficiant de filières dédiées

33% d’autres déchets (textiles sanitaires comme les lingettes par exemple)

S’y retrouver dans les logos pour bien trier ses déchets

Il existe de nombreux logos faisant référence au tri ou au recyclage. Mais ils ne sont pas forcément des consignes ni des indicateurs du recyclage effectif de la matière…

tri man : trier ne pas jeter a la poubelle

Le logo « Triman » indique que le produit ou l’emballage ne doit pas être jeté dans la poubelle des ordures ménagères, mais doit être trié ou rapporté dans un point de collecte (bacs en magasins, déchèteries…) pour être recyclé. Son absence ne veut pas dire que l’emballage ne doit pas être trié pour être recyclé !

Logo ne pas jeter dans la poubelle

Logo consigne de tri

Anneau de Moebius

OK compost TUV austria

HOME COMPOST-TUVB AUSTRIA

Anneau de moebius 65 pour cent

Logo Jette dans la poubelle

Logo recyclage

Obligation de trier ses déchets alimentaires

Environ 30% de la poubelle des ordures ménagères est constituées de déchets alimentaires, organiques. Ce sont les épluchures de légumes, fruits, les restes d’assiettes, les déchets verts. Dans un avenir proche il sera peut-être possible d’y ajouter les emballages dit compostables.

D’ici le 1er janvier 2024 il sera obligatoire de trier ces déchets appelés « biodéchets ». Les entreprises, les collectivités devront avoir mis en place des solutions pour que chacun puisse jeter ses déchets alimentaires dans une poubelle spéciale. Et ensuite tous ces biodéchets devront être soit compostés, soit méthanisés.

Pour aller plus loin

LIVRE BLANC | Déchets alimentaires : vos obligations légales

La loi vous y oblige : d'ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. 

En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

Télécharger

À lire en bonus

LIVRE BLANC | Mettre en place le tri et la valorisation des biodéchets

Le « big book » très complet pour tout comprendre et trouver une solution adaptée à vos besoins. Vous y trouverez des conseils pour mettre en place une gestion des biodéchets...

Lire la suite

WEBINAIRE | Démonstration « live » Comme si vous y étiez

Découvrez toute notre gamme de matériel pour composter sur place. Une visite « comme si vous y étiez » ! En live assistez à notre démonstration, voyez nous manipuler toute la...

Lire la suite
Voir tous les articles

Questions fréquentes

Le tri de vos déchets alimentaires dépend de votre solution de compostage. Parfois on peut mettre les agrumes parfois non, souvent il est impossible de mettre la viande ou les emballages compostables.

Les solutions de tri et compostage d’UpCycle simplifient le geste de tri : vous pouvez mettre tout ce qui est fermentescible : y compris les petits os, les coquilles de fruit de mer, les emballages compostables… tout ce qui est dans votre cuisine.

Avec du compostage UpCycle vous jetez vos déchets compostables dans un sacs kraft. Ils sont compostables et résistants, et vous permettent de stocker les biodéchets en attendant de les déposer au point d’apport volontaire le plus proche. Le sac est respirant, il évite ainsi toutes les mauvaises odeurs.

D’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. ( Depuis 2016 c’est déjà obligatoire pour les producteurs de plus de 10t / an)
En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

En savoir plus

En hiver vous pouvez le garder 1 semaine, en été nous conseillons tous les 3 ou 4 jours pour éviter les moucherons.

Si vous avez des moucherons (mouche à fruit), c’est très fréquent en été (même sans tri des biodéchets, il suffit d’avoir un fruit ou une tomate un peu mûre), nous vous conseillons de bien laver les coupelles à fruit et de rincer vos fruits, en faisant vite une compote avec les fruits un peu mûrs. cette action et l’évacuation du sac devraient limiter la présence de ces indésirables volants.

Il se fait en 4 étapes.

  1. Un audit pour mesurer votre volume de biodéchets, vous former au tri et discuter avec vos équipes des modalités d’installation et de gestion du matériel.
  2. En parallèle de l’installation nous formons les équipes de gestion, puis nous les accompagnons de très près pendant les 8 premières semaines, le temps que vous deveniez autonome.
  3. Ensuite nous continuons à suivre la machine à distance 7j/7 et nous changeons la programmation si nécessaire. Vous pouvez nous appeler à tout moment en cas de problème. Grâce à une plateforme en ligne vous pouvez accéder à des reporting, des mesures des volumes compostés et des bienfaits.
  4. Une fois par an nous venons sur site vérifier que les procédures sont bien suivies et assurer la maintenance du matériel.

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
15 rue de Milan,
75009 Paris
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
13 rue Saint-Honoré
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Soyez le changement