Notre Top 3 des meilleures actions de transition écologique à l’échelle d’un territoire

Vélo piste cyclable
6 juillet 2020 maelle 0 Comments

Vous êtes en train de mettre en place des projets en faveur de la transition écologique de vos territoires, parce que vous savez que vos administrés le demande. Mais peut-être avez-vous besoin d’exemples concrets pour vous inspirer ? Vous trouverez dans cet article nos 3 coups de coeurs du moment. 

Et pour savoir où vous en êtes, pourquoi ne pas télécharger notre « To-Do-List » ? Vous y découvrirez 20 innovations faciles à mettre en place à l’échelle d’une collectivité territoriale. Qu’il s’agisse de mobilité urbaine, d’initiatives municipales, d’actions citoyennes ou de propositions territoriales cochez celles que vous avez mis en place et notez-vous!

 

Commençons par un petit rappel : En 2015, 190 Etats signent « Les Accords de Paris, à l’occasion de la COP21. Ce sont les premiers pouvant être qualifié d’« universels » sur les sujets du climat, et du réchauffement. Les émissions des gouvernements signataires représentent alors près de 90% des émissions mondiales. Il est donc primordial d’insérer certaines obligations juridiques afin de contraindre ces pays à agir en totale coopération. L’objectif principal de cet accord collectif est alors de maintenir l’augmentation de la température mondiale en dessous des 2°C jusqu’en 2100.

De ces accords sont nés 17 objectifs de développement durable, aussi nommés ODD, et identifiés par l’ONU. En prenant le relais des Objectifs du Millénaire, et en définissant la date limite de ces nouveaux objectifs à 2030, ils ont vocation à créer un Monde durable et responsable. Tous ces défis sont intimement liés et demandent aux collectivités un travail participatif. En effet, les objectifs « FAIM ZÉRO » et « BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE » ne peuvent fonctionner l’un sans l’autre et demandent à tous les acteurs de travailler en étroite collaboration.

 

ODD

A l’échelle de la France, trois années plus tard, des contrats de transition écologique (couramment appelés CTE) ont été développés à la demande d’Édouard Philippe, alors Premier Ministre. Le but ? Mettre en place une gouvernance partagée entre l’État, les collectivités territoriales et leurs habitants : tous doivent être acteurs dans le processus de transition écologique et dans la mise en place de projets d’économie circulaire.

De son côté, l’Ademe a aussi développé un projet. Celui-ci est appelé AEU (Approche Environnementale de l’Urbanisme) et a pour visée d’accompagner tous les acteurs travaillant en lien avec les collectivités territoriales à faire grandir leurs projets environnementaux.

 

 

contrats de transition écologique CTE

De nombreuses collectivités ou sites ont déjà mis en place des structures et des processus responsables, espérant devancer les mesures qui seront prises au début de l’année 2021, lors du Congrès Mondial de la Nature de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature

Notre top 3 des transitions écologiques réussies 

 

 

Thoiry biométhane

1- Se chauffer grâce aux animaux dans les Yvelines

Ce sont les 9 communes voisines au zoo de Thoiry (Thoiry, Marcq, Beynes, Rennemoulin, Thiverval, Grignon, Les Clayes-sous-Bois, Plaisir et Villepreux) qui réussissent à se démarquer grâce à la nouvelle méthode de chauffage de leurs bâtiments qui provient du parc zoologique lui-même : le biométhane. Pour cela, le parc animalier de Thoiry récupère les biodéchets produits sur son site, composés de végétaux, de déchets alimentaires et de fumier. En en récoltant plus de 10 000 tonnes par an, le zoo peut utiliser le biométhane généré de plusieurs façons.

Tout d’abord, il lui permet de chauffer son château et les enclos des animaux, ainsi que les bâtiments de 9 communes à proximité !

Dans un second temps, le substrat restant est aussi utilisé sous forme d’engrais pour les parcs et les espaces verts des alentours.

Les communes sont donc arrivées à mettre en place un système s’inscrivant dans l’économie circulaire et à assurer leur bonne transition écologique.

 

2- Grande-Synthe et ses mesures éco-responsables

Les petites communes peuvent elles aussi être dans la course pour une révolution environnementale.  Grande-Synthe, petite ville de 25 000 habitants localisée dans le Nord de la France fait partie de celles qui ont mis en place un grand nombre de mesures éco-responsables.

Dans les établissements scolaires par exemple, vous ne trouverez pas un aliment qui ne soit pas bio. Un projet qui tenait particulièrement à cœur aux parents des élèves qui y sont scolarisés.

Mais ce n’est pas tout, la ville s’est aussi engagée à n’utiliser aucun produit phytosanitaire dans ses espaces verts, qu’il s’agisse des jardins publics ou de ceux à partager entre les habitants. De plus, une mesure innovante a aussi été créée : le Revenu de Transition Ecologique (RTE). C’est une indemnité pouvant être reversée à toute personne ayant des actions à impact positif sur l’environnement.

 

 

 

 

Dunkerque transport gratuit

3- Dunkerque : quand transport gratuit rime avec écologie

A une autre échelle, l’agglomération de Dunkerque est l’une des seules à avoir proposé la gratuité totale de ses transports en commun dès la rentrée scolaire de l’année 2018. Ce qui est défini comme une « révolution » et un « gain d’argent considérable » par les habitants, représente aussi une avancée non négligeable dans le processus de transition écologique de notre pays.

Résultat ? 85% de fréquentation en plus, et cela en une seule année ! Cela s’est notamment traduit par une diminution du trafic dans le cœur de la ville. Selon une étude de l’association  VIGS, la moitié des automobilistes préfèrent désormais les transports en commun, leur permettant aussi de se déplacer davantage, et ainsi de pratiquer un activité physique régulière !

« Nous avons voulu frapper les esprits ! C’est un effet considérable bien au-delà de ce qu’on imaginait. »

Patrice Vergriete maire dunkerque

Patrice VERGRIETE, maire de Dunkerque

Alors, pourquoi pas vous ?