Le couple temps-température en compostage : un critère essentiel à maîtriser

Le couple temps-température en compostage est un élément-clé souvent négligé. Pourtant, il est essentiel pour produire un compost hygiénisé.

Par Maëlle Joulin. Article mis à jour le 12 juillet 2022

Pour que des déchets organiques, notamment alimentaires, se transforment en compost, il faut que la matière atteigne une certaine température, pendant un certain temps. C’est ce qu’on appelle le couple « temps-température ». Le couple idéal c’est 6 jours à 60 degrés, une histoire courte mais intense donc..

Le saviez-vous ? Un parfait suivi du couple temps-température vous permettra de valoriser tous vos déchets alimentaires en compost, y compris les sous-produits animaux (SPAN3 [1]). Découvrez pourquoi dans cet article !

couple ideal temps-temperature-compostage

 

Pourquoi vérifier le couple température-temps en compostage ?

Bien composter pour valoriser ses déchets organiques

Véritable geste écocitoyen, le compostage de déchets organiques, notamment les déchets alimentaires encore trop peu valorisés, contribue massivement à la préservation de la planète. Cette action permet de réduire l’empreinte écologique des déchets alimentaires ménagers et de rendre à la terre ce qu’elle nous a donné. Mais, bien composter ne s’improvise pas.

Couple température-temps : un facteur déterminant du succès du compostage

Ce n’est pas la première chose à laquelle on pense, et pourtant le bon équilibre température-temps reste un point essentiel à maîtriser pour réussir le compostage pendant la durée normale comprise entre 10 et 12 semaines dans un composteur au fond du jardin.

Le compost monte à une temperature comprise en 50 et 70°En effet, une grande fluctuation de la température se produit tout au long l’opération de transformation organique, allant de la température ambiante à une température de 55 à 70 °C. Puis, celle-ci diminue de manière progressive jusqu’à la maturité du compost.

Chaque variation de température est caractérisée par une phase bien déterminée. Il faudra contrôler ces températures à chacune de ces étapes pour ne pas rater l’engrais naturel. Sachez qu’une température trop basse est susceptible de compromettre le bon rapport carbone azote (C/N) du compost. Au-dessus de la moyenne de 55 °C et 70 °C, vous risquez de mettre en jeu la survie des bactéries et des champignons, et donc le succès du processus de transformation des déchets végétaux, des déchets de cuisine et d’autres résidus des ordures ménagères.


À chaque phase du compostage la température à respecter

Mieux comprendre les différentes phases de décomposition des matières organiques vous aide à bien vérifier le couple température – temps en compostage. Sachez que juste après la période de latence d’un jour qui consiste aux micro-organismes d’attaquer le tas de compost, une forte variation de la température se produit.

La phase mésophile

Bactéries thermophiles

La phase mésophile marque une étape essentielle du compostage. Il s’agit d’une période importante pendant laquelle les champignons et les bactéries sont les plus actifs. Ils détruisent les polymères tels que les protéines et l’amidon ainsi que les matières simples comme les lipides et les sucres. À ce stade, la température monte rapidement en pic pour atteindre 35 °C au bout de seulement quelques heures ou jours. Grâce à la forte multiplication des bactéries et de la température, une hausse importante du taux d’oxygène, de la valeur d’eau et du CO2 se produit. Par contre, le rapport C/N (rapport carbone azote) est en baisse pendant cette phase qui dure pendant le premier mois du compostage domestique.

La phase thermophile

La température continue de s’élever au cours de cette phase définie comme la plus chaude du processus. Un pic de la température de 55 °C à 70 °C pourra avoir lieu. Le processus de l’amendement organique se déroule rapidement. Grâce à cette hausse importante de la température, les micro-organismes mésophiles se transforment en micro-organismes thermophiles. Pendant cette étape de décomposition totale des composés simples, les champignons ne se développent plus. C’est au tour des actinomycètes de prendre le relais.

Le rejet de CO2 entraîne une réduction du poids et du volume du compost à la moitié. La fin de cette phase est caractérisée par l’arrêt de l’élévation de la température. Une bonne aération du compost et une surveillance rigoureuse sont nécessaires à ce stade. Il faut que le fertilisant naturel atteigne cette température élevée pendant un temps suffisamment long. Mais, ne dépassez tout de même pas les 70 °C pour ne pas rater votre compostage domestique au cours de ces 2 premiers mois. Équilibrez également le taux d’humidité pour garantir la qualité du compost.

La phase de refroidissement

Lombrics dans un composteur domestiqueCette phase qui dure environ un mois marque la réduction de l’activité bactériologique. La quantité de matière organique diminue, tout comme la chaleur qui descend de manière progressive vers 40 à 50 °C. Les champignons reviennent, accompagnés d’autres micro-organismes tels que les cloportes, les lombrics, les actinomycètes et les vers du fumier. Ces derniers assurent la décomposition de la lignine, de la cellulose et de l’hémicellulose. C’est à ce stade de refroidissement qui dure entre le deuxième et le quatrième mois qu’apparaît l’humus.

La phase de maturation

La phase de maturation est la phase de fermentation où règne la macro faune. Cette étape se caractérise par la transformation totale du compost en humus. La température descend sous la barre de 30 °C. Cette phase lente peut durer plusieurs mois, soit entre le quatrième et le sixième mois, selon la composition du compost de qualité.

Si vous avez un composteur domestique, vous pouvez vous servir d’un thermomètre de laboratoire pour vérifier la température, sur le bord du compost, soit de 20 à 25 cm.


Pour en savoir plus sur les performances des composteurs électromécaniques, n’hésitez pas à visiter la page dédiée ou à nous contacter.


On peut vous aider ? Découvrez ci-dessous nos solutions pour vous garantir un compostage en toute sécurité de biodéchets y compris SPAN3 [1]

 

[1] Nous vous recommandons de ne pas mettre de produit carné ou poisson cru pour des raisons réglementaires ou olfactives.

Découvrez tout notre matériel pour un compostage hygiénisé, et normé

Notre matériel de compostage électromécanique vous garantie une qualité professionnelle d’hygiénisation et de conformité aux normes, y compris pour des déchets alimentaires incluant de la viande ou du poisson ( SPAN 3)

Audit Upcycle gestion des biodéchets

Audit

Vous êtes tentés par le compostage sur site de vos biodéchets. Mais vous vous demandez quelles sont vos contraintes règlementaires concernant vos biodéchets SPAN 3 ? On vous fait un audit !

Je veux un audit
Offre d'accompagnement Upcycle

Agrément sanitaire

Dans quelles conditions devez-vous faire une demande d'agrément sanitaire pour votre plateforme de compostage ? Quelles sont les contraintes ? Comment y parvenir ? On vous aide !

Je suis intéressé(e)

À lire en bonus

Comment réduire les coûts de collecte des biodéchets dans votre commune ?

Le but est de trier et confier à cette filière le plus de déchets alimentaires possible, le reste allant en poubelle ménagère classique, et étant collectée à des prix...

Lire la suite

La gestion des biodéchets en restauration

Dans la continuité du Grenelle 2, la loi du 10 février 2020 instaure la valorisation systématique des déchets de cuisine et de table (DCT). Elle crée ainsi une économie...

Lire la suite

Comment la gestion des biodéchets peut favoriser l’insertion professionnelle ?

Comment la gestion des biodéchets peut favoriser l’insertion professionnelle ? Les biodéchets représentent l’ensemble des déchets d’origine végétale : fruits et légumes, entiers ou en morceaux, herbes aromatiques, restes alimentaires...

Lire la suite

Traitement des biodéchets et insertion professionnelle 

Les perspectives d’emploi de la filière biodéchets et le nombre de métier associé à celui-ci sont hyper nombreuses. Des métiers d’avenir, valorisants, durables et non délocalisables ..  Vous allez...

Lire la suite
Voir tous les articles

Questions fréquentes

On parle de compostage industriel, par opposition au compostage domestique.

En compostage industriel on a la certitude que toutes les matières sont hygiénisées, c’est à dire exposées à des températures de 70° minimum pendant 1 heure.

Cela permet de mettre une plus grande variété de produits à composter, comme de la viande, des agrumes, des coquilles d’œufs, mais aussi des emballages compostables (« OK Compost »).

Souvent le compostage industriel se fait via de grandes plateformes en andain. Mais nos composteurs électromécaniques sont également considérés comme du compostage industriel, on parle souvent de compostage micro industriel.

Le compostage électromécanique est reconnu comme l’un des modes privilégiés de valorisation des biodéchets. Il bénéficiera donc d’une TGAP plus faible que les autres modes de traitement ( enfouissement, incinération)  dont le coût de la TGAP va augmenter fortement.

Nos solutions suppriment les coûts de la collecte dédiée en camion, qui représentent en moyenne 50% de la facture.  In fine nos solutions sont 10% à 50% moins chères que les solutions alternatives comme la collecte + méthanisation par exemple.

Nous réalisons des audits avant installation, pour éviter de suréquiper nos clients, c’est un point clé dans la performance du modèle économique également.

Nous ne proposons nos solutions que lorsque nous avons la conviction que nos impacts économiques, sociaux et environnementaux sont optimums pour la situation décrite.

Pour connaître précisément votre coût à la tonne et commencer une étude personnalisée, contactez nous ici

Il se fait en 4 étapes.

  1. Un audit pour mesurer votre volume de biodéchets, vous former au tri et discuter avec vos équipes des modalités d’installation et de gestion du matériel.
  2. En parallèle de l’installation nous formons les équipes de gestion, puis nous les accompagnons de très près pendant les 8 premières semaines, le temps que vous deveniez autonome.
  3. Ensuite nous continuons à suivre la machine à distance 7j/7 et nous changeons la programmation si nécessaire. Vous pouvez nous appeler à tout moment en cas de problème. Grâce à une plateforme en ligne vous pouvez accéder à des reporting, des mesures des volumes compostés et des bienfaits.
  4. Une fois par an nous venons sur site vérifier que les procédures sont bien suivies et assurer la maintenance du matériel.

Le tri de vos déchets alimentaires dépend de votre solution de compostage. Parfois on peut mettre les agrumes parfois non, souvent il est impossible de mettre la viande ou les emballages compostables.

Les solutions de tri et compostage d’UpCycle simplifient le geste de tri : vous pouvez mettre tout ce qui est fermentescible : y compris les petits os, les coquilles de fruit de mer, les emballages compostables… tout ce qui est dans votre cuisine.

Avec du compostage UpCycle vous jetez vos déchets compostables dans un sacs kraft. Ils sont compostables et résistants, et vous permettent de stocker les biodéchets en attendant de les déposer au point d’apport volontaire le plus proche. Le sac est respirant, il évite ainsi toutes les mauvaises odeurs.

Derrière le terme de composteur collectif se retrouvent beaucoup de pratiques.

Du simple bac bois, qu’il va falloir retourner quotidiennement pour permettre une bonne oxygénation au composteur électromécanique comme ceux que nous proposons.

Un broyeur est toujours favorable au compost, car plus les matières sont fines, plus elles sont accessibles aux bactéries… Mais il ne faut pas broyer la matière en pâte compacte qui bloquerait la respiration de nos chères bactéries. Donc broyé fin mais pas bouillie. C’est pour cette raison que l’on rajoute toujours du bois pour structurer les matières et améliorer la respirabilité de la matière.

Dans certains cas de compostage, le broyage alimentaire est obligatoire (  >1t semaine avec des déchets de type SPAn3 (viande, poisson,..) et hors DCT - Déchets de Cuisine et de Table), en particulier quand il y a un risque qu’il y ait des morceaux de viande de plus de 12 mm d’épaisseur. La loi l’exige pour des raisons d’hygiène, car en garantissant une épaisseur maximum cela assure aux bactéries un temps de digestion adéquat. Si les morceaux de viande sont trop épais les bactéries ont besoin de plus de temps pour agir.

Dans la pratique, le broyage est obligatoire quand on ne peut pas garantir l’absence de morceaux de biodéchets de type Span3 importants, donc dès qu’il y a eu transport du biodéchet par un professionnel ou pour les magasins de la grande distribution.

Le broyage est également indispensable pour composter les emballages compostables. Ils sont souvent durs et le broyage mâche le travail des bactéries.

De la même manière sans broyage, vous retrouverez dans le compost les os, les coquilles et les coquillages, donc le plateau de fruit de mer doit passer au broyeur avant compostage.

Les restaurants scolaires ou d’entreprise n’ont dans la majorité des cas pas besoin de broyeur.

Oui ! nous accompagnons nos clients pour normer leur compost NF U- 44051.

A noter que le normage n’est pas obligatoire si le compost est réutilisé directement sur site. Il est obligatoire si le compost est déplacé, donné ou vendu.

Un compost parfaitement géré ne produit pas d’odeur désagréable.

Mais il peut arriver des déséquilibres dans le composteur électromécanique, par exemple si on composte d’un coup beaucoup de produits gras. Dans ce cas la matière peut se retrouver déséquilibrée et peut dégager une odeur désagréable.

Pour vous garantir une utilisation sans odeur désagréable nous proposons 4 systèmes différents pour gérer les odeurs selon la nature de l’odeur et votre sensibilité au sujet. Ces systèmes sont une solution viable pour 100% de nos clients et ont permis de trouver une solution rapide en cas de problème.

Le compost lui ne sent jamais mauvais, une fois mûr au contraire il dégage une bonne odeur d’humus.

Le compostage électro-mécanique est le meilleur compromis entre une approche industrielle, et une approche low tech. Les biodéchets sont compostés dans des composteurs électromécaniques. Le côté « industriel » optimise l’hygiène, réduit les nuisances et permet un compost de qualité. Ces composteurs ont les bienfaits des composteurs type bacs bois : très économes, ultra locaux, ils sont un support d’animation et de connexion des habitants aux enjeux du vivant. Sans les inconvénients ( odeurs, nuisibles, faiblesse des capacités de volume..)

Cette solution est optimale pour tous les émetteurs professionnels de 10 à 2000T/an, pour les quartiers denses et pour les communes isolées.

Non, il est admis qu’il est impossible de transformer un biodéchet en compost en 24h00, ou même en 48h00, le temps minimum admis est 15 jours, et encore, à ce stade si la matière est bien transformée en compost, il faut souvent la laisser mûrir encore 6 à 8 semaines pour pouvoir la remettre au sol.

Certaines machines nommées éco ou biodigesteur, déshydrateur ou encore sécheur peuvent vous faire cette promesse mais le résultat obtenu est du déchet sec, et non du compost. CF Quelle différence entre du compost, du digestat ou du séchât ?

Tous les process qui durent moins de 48h00, même si vous rajoutez des bactéries, des champignons ou des levures sont assimilés à des processus de séchage, car la matière ne sera fondamentalement pas transformée. La nature a besoin d’un peu de temps.

D’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. ( Depuis 2016 c’est déjà obligatoire pour les producteurs de plus de 10t / an)
En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

En savoir plus

Vaste question, le mieux est peut-être de vous rapprocher de votre mairie.

On note une grande variété d’initiatives. Certaines mairies proposent des composteurs gratuits de jardin, d’autres des lombricomposteurs pour les particuliers, ou du compostage de pied d’immeuble, parfois du compostage de quartier voire du compostage en collecte en porte à porte. Vous trouverez ici une description de ces différents modes.

Vous n’avez aucune solution mise à disposition ? En 2024 toutes les collectivités auront l’obligation de vous proposer une solution, alors pourquoi ne pas proposer à votre collectivité d’adopter la solution d’UpCycle ? RDV ici pour voir comment s’y prendre.

 Grâce aux composteurs électromécaniques UpCycle vous pouvez composter entre 10 à 500 T par an grâce aux différents modèles D70, D160 et D330.

Pour des besoins supérieurs à 500 T nous distribuons le matériel de BROME Compost qui permet de créer des plateformes de 500 à 2000 tonnes/an. Au-delà, dans l’état actuel de nos connaissances, la technologie de composteur micro industriel n’est plus pertinente.

Le compost est le résultat de la transformation de matière organique par des bactéries et des champignons. C’est le résultat d’un processus, un peu comme de la farine, de l’eau et du levain qui une fois cuits deviennent du pain.

On parle de compost quand les bactéries qui ont dégradé les déchets sont en présence d’oxygène (en aérobie), on parle de digestat quand les bactéries ont dégradé la matière en absence d’oxygène (en anaérobie), comme c’est le cas en méthanisation.

Les processus les plus rapides connus sont ceux utilisés par nos technologies comme le compostage électromécanique, à savoir 15 jours de temps de transformation si les conditions de compostage (température, taux d’oxygène et humidité) sont idéales.

Le séchât est quant a lui le résultat du séchage des déchets. On chauffe les déchets pour retirer l’eau contenue dedans, souvent en 12 à 48h00. Cela permet de réduire le volume de 90% mais ça reste du déchet (déshydraté). Légalement le séchât doit être composté ou méthanisé ensuite et ne peut être épandu directement au sol. Parfois certains confondent les séchats avec du compost mais cela n’a pas de sens. C’est comme de comparer du jus de pomme avec du cidre. Dans un cas c’est du produit brut, dans l’autre cas il y a eu transformation de la matière.

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
15 rue de Milan,
75009 Paris
Appelez-nous
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
99 Boulevard de la Reine
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Je calcule mon potentiel d'impact
Soyez le changement