La gestion des biodéchets en restauration

Le dernier rapport du GIEC nous le rappelle avec brutalité : notre planète ne peut plus attendre !

Par Maëlle Joulin. Article mis à jour le 21 juillet 2022

Dans la continuité du Grenelle 2, la loi du 10 février 2020 instaure la valorisation systématique des déchets de cuisine et de table (DCT). Elle crée ainsi une économie circulaire de la matière organique et espère limiter ses rejets polluants. À compter du 1er janvier 2024, elle s’appliquera à l’ensemble des professionnels. Comment préparer votre transition écologique ? On vous explique tout sur la gestion des biodéchets en restauration !

 

Quel producteur de biodéchets êtes-vous ?

Les quantités de déchets alimentaires d’un restaurant varient d’un établissement à l’autre. Votre situation est unique, et vous devez l’appréhender dans toute sa complexité. Si vous ne parvenez pas à évaluer le volume de biodéchets à valoriser, notre calculateur spécialisé peut vous aider ! Il estime vos besoins et vous propose une prévisualisation de vos couts de gestion.

Trop nombreux, vos déchets organiques menacent votre budget ? Luttez contre le gaspillage ! Apprenez à mieux contrôler :

  • La préparation des aliments (épluchures, carcasses, etc.) ;
  • Les excédents en cuisine (sauces, légumes, frites, etc.) ;
  • Les assiettes retournées par les clients ;
  • Les pertes dues à une mauvaise gestion de votre stock.

Impliquer vos équipes dans votre transition écologique est indispensable pour éviter le gâchis. Encouragez-les à valoriser quotidiennement vos biodéchets. Leur participation servira autant votre responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) que votre image auprès de votre clientèle. Alors, pourquoi attendre janvier 2024 pour changer vos habitudes ?

 

L’obligation de traiter toutes les formes de déchets de cuisine et de table (DCT)

 

La restauration produit des déchets de cuisine et de table (DCT). Épluchures, os, carcasses, noyaux, sauces, desserts, etc. : leur provenance, leur forme et leur consistance sont variées. Les valoriser répond à des règlementations juridiques très strictes. Pour empêcher les contaminations sanitaires ou environnementales, leur température doit être contrôlée, leur stockage précis, et leur réutilisation limitée.

 

Pour être traités au mieux, vos DCT se trient en deux catégories :


 

 

 

  • Les sous-produits animaux (SPAn). Il s’agit des denrées qui ont été au contact de victuailles périssables d’origine animale. Il suffit dun morceau de viande [1] dans une grande poubelle pour que l’ensemble de la poubelle soit considérée comme SPAN3. [1]

 

 


 

 

 

 

  • Les huiles alimentaires usagées (HUA). Cette appellation rassemble tous les corps gras utilisés dans la cuisson des repas. Ces matières contaminées par de l’eau ou d’autres impuretés ne peuvent être jetées avec les ordures ménagères.

 


 

La particularité des déchets SPAn 3 [1]

 

Les SPAn 3 [1] figurent parmi les déchets les plus surveillés par les directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCS-PP). Ils désignent tout biodéchet issu d’une cuisine, qu’elle se situe dans un restaurant, un hôtel, une cantine ou un hôpital. Les pouvoirs publics sont très attentifs à une gestion rigoureuse de ces déchets pour éviter les risques de contaminations et tout risque sanitaire. Le propriétaire d’origine de ces biodéchets est responsable de leur traitement. À vous de les collecter et de les valoriser selon leur nature !

 

  • Les C1 réunissent les biodéchets à haut risque sanitaire. Ils incluent les DCT exposés à des pathogènes dangereux, mais aussi ceux provenant des cuisines de transports internationaux (avions, bateaux, etc.). Seule l’incinération est autorisée pour un SPAn C1.
  • Les C2 comprennent les biodéchets en état de décomposition. Mouches, asticots, couleur suspecte ou odeur de putréfaction ? Vos DCT rentrent immédiatement dans cette catégorie ! Seule une structure possédant un agrément sanitaire particulier est en mesure de les traiter.
  • Les C3 représentent la majorité des biodéchets collectés en cuisine. Leur valorisation peut être réalisée sur site ou confiée à un organisme agréé.

 

Le cas des huiles alimentaires usagées (HAU)

 

Difficiles à traiter sur place, les HAU se stockent dans des futs isolés et identifiés ou dans des cuves spécialisées. Un prestataire les collecte pour vous et les transporte jusqu’à une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE). Vos huiles usagées sont alors transformées en biocarburants, lubrifiants, additifs, savons, cosmétiques, etc.

Attention ! Un rejet sauvage dans la nature ou un traitement non conforme engendre des poursuites. Vous êtes coresponsable en cas de problème, donc choisissez votre société ou association avec soin. Pour éviter une mauvaise surprise, demandez toujours votre bordereau d’enlèvement avec mention de traçabilité.

 

 

 

 

 

Les avantages du compostage sur site pour un restaurateur

 

Composteur D330 avec Broyeur L installé à Lille entreprise d'insertion compostage biodéchets

Pour traiter vos DCT en local, vous pouvez envisager le compostage in situ. Sa mise en place exige :

  • Un lieu dédié à votre installation ;
  • Un aménagement spécialisé et agréé ;
  • Des collaborateurs formés et entrainés à cette pratique ;
  • Des règles d’hygiène strictes pour éviter les contaminations ;
  • Un agrément sanitaire si votre volume de biodéchets dépasse les normes du compostage de proximité.

Malgré ces quelques contraintes, la gestion des biodéchets en restauration offre de nombreux avantages. Vous vous épargnerez le stockage en chambre froide, la manutention de bioseaux HACCP et la présence de nuisibles. Vous y gagnerez en plus un compost utilisable en agriculture biologique. Vous pourrez le proposer aux associations de votre quartier ou à vos partenaires cultivateurs.

L’une des meilleures solutions est le compostage électromécanique. Pratique et efficace, il traite aussi bien les SPAn C3 [1] que C2. Il prend même en charge certains emballages compostables.

Upcycle, spécialiste du compostage électromécanique in situ peut vous accompagner à la mise en œuvre d’une plateforme de compostage et l’obtention d’un agrément sanitaire si nécessaire.

 

[1] Nous vous recommandons de ne pas mettre de produit carné ou poisson cru pour des raisons réglementaires ou olfactives.

Audit Upcycle gestion des biodéchets

Audit

Vous êtes tentés par le compostage sur site de vos biodéchets. Mais vous vous demandez quelles sont vos contraintes règlementaires concernant vos biodéchets SPAN 3 ? On vous fait un audit !

Je veux un audit
Offre d'accompagnement Upcycle

Agrément sanitaire

Dans quelles conditions devez-vous faire une demande d'agrément sanitaire pour votre plateforme de compostage ? Quelles sont les contraintes ? Comment y parvenir ? On vous aide !

Je suis intéressé(e)
Pour aller plus loin

FICHE PRATIQUE | 5 étapes pour faire de votre restaurant une vitrine RSE

Découvrez dans cette fiche : étapes faciles à franchir pour faire de votre restaurant d’entreprise la vitrine concrète et tangible de votre politique RSE. Vos salariés y sont de plus en plus sensibles et ce qui est bon pour eux est bon pour vous.

Télécharger

À lire en bonus

Gestion des biodéchets : adoptez une solution SOBRE en carbone !

Le bilan carbone®, c’est quoi ? Le Bilan Carbone® est un outil développé par l’ADEME depuis 2002. Il sert à évaluer l’impact de l’ensemble de l’activité d’une entreprise, d’une...

Lire la suite

Comment réduire les coûts de collecte des biodéchets dans votre commune ?

Le but est de trier et confier à cette filière le plus de déchets alimentaires possible, le reste allant en poubelle ménagère classique, et étant collectée à des prix...

Lire la suite

La gestion des biodéchets en restauration

Dans la continuité du Grenelle 2, la loi du 10 février 2020 instaure la valorisation systématique des déchets de cuisine et de table (DCT). Elle crée ainsi une économie...

Lire la suite

Comment la gestion des biodéchets peut favoriser l’insertion professionnelle ?

Comment la gestion des biodéchets peut favoriser l’insertion professionnelle ? Les biodéchets représentent l’ensemble des déchets d’origine végétale : fruits et légumes, entiers ou en morceaux, herbes aromatiques, restes alimentaires...

Lire la suite
Voir tous les articles

Questions fréquentes

Un compost parfaitement géré ne produit pas d’odeur désagréable.

Mais il peut arriver des déséquilibres dans le composteur électromécanique, par exemple si on composte d’un coup beaucoup de produits gras. Dans ce cas la matière peut se retrouver déséquilibrée et peut dégager une odeur désagréable.

Pour vous garantir une utilisation sans odeur désagréable nous proposons 4 systèmes différents pour gérer les odeurs selon la nature de l’odeur et votre sensibilité au sujet. Ces systèmes sont une solution viable pour 100% de nos clients et ont permis de trouver une solution rapide en cas de problème.

Le compost lui ne sent jamais mauvais, une fois mûr au contraire il dégage une bonne odeur d’humus.

Non le moteur réalise quelques tours toutes les heures, et la soufflerie est intégrée au carénage, nos machines ne font donc presque pas de bruit.

D’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. ( Depuis 2016 c’est déjà obligatoire pour les producteurs de plus de 10t / an)
En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

En savoir plus

 Grâce aux composteurs électromécaniques UpCycle vous pouvez composter entre 10 à 500 T par an grâce aux différents modèles D70, D160 et D330.

Pour des besoins supérieurs à 500 T nous distribuons le matériel de BROME Compost qui permet de créer des plateformes de 500 à 2000 tonnes/an. Au-delà, dans l’état actuel de nos connaissances, la technologie de composteur micro industriel n’est plus pertinente.

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
15 rue de Milan,
75009 Paris
Appelez-nous
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
99 Boulevard de la Reine
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Je calcule mon potentiel d'impact
Soyez le changement