Collèges, Lycées : découvrez les principaux programmes pédagogiques autour de la transition écologique

En 2020, les millenials sont 94% à se dire inquiets pour leur environnement futur

Aidons la jeunesse inquiète pour sa planète…

En 2020, les millenials sont 94% à se dire inquiets pour leur environnement futur. C’est la raison pour laquelle ils sont davantage volontaires que leur ainés en matière de changements d’habitudes vestimentaires, alimentaires ou encore de locomotion. Ces appréhensions environnementales seraient omniprésentes et dépasseraient même celles liées au chômage !

Au cours des dernières années, de nombreux organismes ou associations ont aussi vu le jour, recrutant toujours plus de jeunes qu’ils soient lycéens, étudiants, ou jeunes actifs. Leur taux de participation aux actions environnementales ont en effet été multipliés par 4 depuis 2016. Cela s’est par exemple traduit par la Grève Mondiale des étudiants pour le climat qui a beaucoup fait parler d’elle. Ou encore par les dernières élections européennes de mai 2019 où les jeunes se sont mobilisés en faveur des partis verts et écolos. Selon un sondage de l’institut Ipsos les 18-24 ans seraient 25% à avoir voté pour les écologistes et du côté des 25-34 ans, ils serait 28%.. 

…à passer aux actes !

Cependant, les derniers chiffres prouvent que la nouvelle génération serait, malgré sa forte implication lors des événements publics, finalement moins engagée que ses ainés du point de vue des réflexes écologiques quotidiens. La génération Y se prétend donc préoccupée mais ne change pas réellement ses habitudes pour autant. Ils semblerait que la participation des jeunes générations soit davantage liée au digital et aux applications qu’ils téléchargent, alliant ainsi économie et écologie telles que Too Good To Go ou Blablacar plutôt qu’aux achats de produits saisonniers ou encore à la surveillance de leurs consommations. Il leur reste encore du chemin à parcourir notamment pour améliorer les réflexes quotidiens.

WEBINAIRE | Collèges, Lycées : comment transformer vos déchets alimentaires en projets pédago ? >>

Des établissements scolaires éco-responsables

Afin de sensibiliser les jeunes collégiens et lycéens et de les accompagner au mieux dans la phase de transition écologique, les institutions publiques ont mis en place de nombreux projets axés sur le développement durable. Grâce à ceux-ci, les étudiants de votre établissement pourront participer à plusieurs activités et s’impliquer dans leur réalisation tout au long de leur cursus.

L’État encourage depuis maintenant de nombreuses années chacun de vos établissements à instaurer de nouvelles règles écologiques et vous encourage dans la création de mesures éco-responsables.

Nous vous présentons les projets et réformes proposés par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse qui ont déjà été adoptés par de nombreux établissements scolaires.

De nouvelles mesures pour vos établissements scolaires

Dans chaque espace de vie ou lieu d’apprentissage, différentes poubelles pourraient être installées afin de donner les moyens à vos élèves et au personnel éducatif de trier de façon systématique leurs déchets. Au niveau vos lieux de restauration, qu’il s’agisse de cantines eau de cafétérias, ce sont les collectivités territoriales qui vous accompagnent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. 

Pour cela, des nombreuses possibilités s’offrent à vous telles que la mise en place de projets pédagogiques où les élèves pourraient construire des potagers, apprendre à trier les différents types de déchets ou encore s’occuper des composteurs implantés dans l’enceinte de votre établissement.

Par ailleurs, au cours de l’année 2019 chacun de vos établissements a eu pour obligation l’aménagement d’une structure écologique, ou la création d’un projet touchant au développement durable ou/et aux écosystèmes. Ainsi, vous avez été incités à créer des cages pour les oiseaux ou encore à planter des arbres. Si tous les établissements continuent de respecter ces directives et de développer lesdits projets, ce ne sont pas moins de 60 000 projets qui verront le jour.

Allez vous renseigner au  Foredd  !

Chaque année à Amiens, toute personne intéressée peut se rendre au Forum des Ressources pour l’Education au Développement Durable (FOREDD) qui lui-même est dirigé par l’Inspection Générale de l’Éducation Nationale et la Dgesco. Cependant, il vous est recommandé en tant que chef d’établissement d’y inviter vos enseignants et le personnel d’éducation afin de leur faire part des nouveaux objectifs à atteindre en matière d’environnement et de transition écologique. Par ailleurs, cet événement est aussi l’occasion pour vous de discuter et de coopérer entre membres du personnel éducatif.

Changement de Programme pour les professeurs

D’autres changements ont aussi été prévus par le Conseil Supérieur des Programmes à la base même de l’apprentissage, lors des thèmes abordés en classe. L’objectif étant ici de sensibiliser davantage vos élèves, enseignants et personnels d’éducation au développement durable, au réchauffement climatique et à l’écologie en général. Les programmes scolaires de différentes matières que vous enseignez au sein de vos établissements telles que la Science de la Vie et de la Terre ou encore l’Education Civique et Morale ont donc été révisés et modifiés pour chaque niveau scolaire. Le but de ces modifications est de sensibiliser à la biodiversité, au développement durable et à l’écologie. Vos professeurs sont des individus moteurs, ils sont les meilleurs ambassadeurs de ces nouveaux sujets écologiques auprès de vos élèves.

Impliquer les élèves en les faisant élire « éco-délégués » 

Une grande nouveauté a été mise en place dans la plupart de vos établissements : l’élection des éco-délégués. En effet, au cours de l’année scolaire 2019-2020, chacun des 11 500 établissements scolaires français (qu’il soit un collège ou un lycée) s’est retrouvé dans l’obligation d’élire deux d’éco-délégués, en plus d’en élire un pour chacune des 250 000 classes existantes.

La mission de ces élèves est d’inciter leurs camarades à adopter des mesures et des comportements éco-responsables. Les représentants élus doivent alors vous proposer de nouveaux projets ou encore veiller à ce que toutes les lumières soient éteintes lorsque leurs camarades quittent la place. Ces éco-délégués reçoivent dès leur élection un « Guide de l’Éco-Délégué » venant de l’Ademe. Dans ce livret que vous leur remettez, sont développés des conseils et idées à développer au sein même de la structure scolaire en coopération avec leurs camarades.

Un programme pour inclure ces actions au coeur de l’action des collectivités

Couramment appelé EDD, cet autre programme mis en place a pour objectif d’aider vos éco-délégués, ainsi que tous vos autres élèves à comprendre les enjeux du développement durable et de les entrainer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Initialement prévu pour juin 2020, l’événement a du être décalé à janvier 2021 à cause de la crise sanitaire mondiale rencontrée cette année et se déroulera prochainement à Marseille.

Pour cela, des bénévoles et des formateurs doivent fixer les objectifs que chacun de vos établissement doit atteindre avant la fin de l’année scolaire. Au cours de cette-dite année, plusieurs séances sont organisées afin de suivre vos différents projets déjà lancés. Elles sont aussi des lieux de discussion qui permettent d’apprendre davantage aux élèves sur des sujets comme la préservation de la biodiversité tout en respectant les prérogatives de l’agenda 2030.

Le but est aussi d’allier les forces des jeunes avec celles des adultes encadrants, en collaborant aussi avec les collectivités territoriales ou dans les associations de votre région spécialisés dans la thématique de la transition écologique, afin de créer des projets EDD.

Par la suite, une fois les projets créés et mis en place, votre établissement scolaire peut se voir attribuer un label appelé E3D. Ce dernier, déjà détenu par plus de 4 500 organismes, est distribué à ceux qui sont reconnus comme actifs dans la transition écologique de par leurs actions et initiatives.

Un concours « école verte » pour motiver joyeusement 

Afin de motiver et de donner un aspect plus ludique aux initiatives proposées par les éco-délégués de votre établissement, a été mis en place un concours. Ici, l’objectif est de reconnaitre officiellement les meilleurs projets s’inscrivant dans la transition écologique et dans la protection de l’environnement.

Si vous n’avez pas encore mis en place ce système d’éco-délégués, ou si vous ne l’avez pas encore assez développé, de nombreuses autre possibilités s’offrent à vous.

Les Conseils de vie lycéenne

Le plus simple à mettre en place est la créations de Conseils. Dans ce cas, deux types de Conseils se réunissant une fois par an sur le thème du développement durable et l’écologie doivent être créés : un Conseil national de la vie lycéenne (CNVL) ainsi qu’un Conseil académique de la vie lycéenne (CAVL). Le CAVL se rassemble en premier lieu et tire des conclusions qui seront par la suite étudiées par le CNVL. Ces entités permettront à différentes personnalités et organismes de se rencontrer et de travailler main dans la main. En effet, différents conseils  peuvent fusionner et ainsi inclure en leur sein des lycéens, des collectivités territoriales, des professeurs et chefs d’établissements d’établissement différents.

Le concours Cube.s

Cette compétition est organisée entre vos établissements scolaires où le but est de faire le maximum d’économies d’énergies et de réduire au maximum sa consommation de CO2 par rapport aux autres établissements participants.

Les avantages engendrés sont nombreux puisque cela sensibilise vos élèves aux problèmes liés au gaspillage et au réchauffement climatique. Pour avoir une chance de gagner, l’établissement devra avoir mis en place différents systèmes visant à réduire ses consommations. Les différents taux sont d’ailleurs consultables sur une plateforme en ligne, donnant alors un aspect ludique et digital plus plaisant pour les jeunes. C’est ensuite une période de 4 années de suivi d’énergies qui commence.

L’intégration générale de tous sur le long terme

La participation à chaque démarche ou projet est l’affaire de tous. Que vous soyiez un membre des collectivités territoriales, un élève, un chef d’établissement, ou encore un bénévole, vous êtes déjà impliqué et actif et ces programmes sont là pour vous aider !

En impliquant à la fois le corps enseignant et les élèves vous trouverez à travers la cause écologique un projet transverse, qui portera votre établissement vers l’innovation, la recherche d’approches pédagogiques nouvelles, et contribuera à faire rayonner l’attractivité de votre collège ou lycée à l’ensemble du territoire.

Demander une étude technico-économique

Pour aller plus loin

WEBINAIRE | Collectivités : Comment intégrer la gestion innovante de vos biodéchets à vos autres projets de territoire ?

Paroles entendues auprès de responsables de Communauté d'Agglomération ou de Métropoles : "Existe t-il des solutions de traitement des biodéchets en ultra local?", "Existe-t-il des subventions ?", "En quoi le compostage de proximité est réellement vecteur de mieux-être pour les habitants de mon territoire ?"

Est-ce que cela vous parle ? Si c'est le cas sachez que vous n'êtes pas le (la) seul(e) !

Anouck Barcat  et Arnaud Ulrich vous donneront des exemples précis, inspirés des territoires que nous accompagnons. Il vous donneront aussi les pistes-clés pour trouver les financements. Vous aurez ainsi une idée précise des coûts d'investissements nets restant à votre charge après subventions.

Télécharger

À lire en bonus

Comment obtenir un compost de qualité ?

Composter, vous connaissez : un bac au fond du jardin, qu’on remplit d’épluchures et de tontes de gazon, et qu’on retrouve 12 à 18 mois plus tard rempli de...

Lire la suite

FICHE PRATIQUE | Les Formations Compostage par UpCycle

Comment faire évoluer la carrière de votre personnel de cuisine ou de votre responsable déchets ? Les formations « référent de site compostage » et « guide composteur » sont un réel plus...

Lire la suite

LIVRE BLANC | Déchets alimentaires : vos obligations légales

La loi vous y oblige : d’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser.  En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise...

Lire la suite

FICHE PRATIQUE | Où en est votre territoire dans sa transition écologique ?

Dans cette « To Do List » découvrez 20 innovations faciles à mettre en place à l’échelle d’une collectivité territoriale. Qu’il s’agisse de mobilité urbaine, d’initiatives minicipales ou d’actions citoyennes, cochez...

Lire la suite
Voir tous les articles

Questions fréquentes

Il se fait en 4 étapes.

  1. Un audit pour mesurer votre volume de biodéchets, vous former au tri et discuter avec vos équipes des modalités d’installation et de gestion du matériel.
  2. En parallèle de l’installation nous formons les équipes de gestion, puis nous les accompagnons de très près pendant les 8 premières semaines, le temps que vous deveniez autonome.
  3. Ensuite nous continuons à suivre la machine à distance 7j/7 et nous changeons la programmation si nécessaire. Vous pouvez nous appeler à tout moment en cas de problème. Grâce à une plateforme en ligne vous pouvez accéder à des reporting, des mesures des volumes compostés et des bienfaits.
  4. Une fois par an nous venons sur site vérifier que les procédures sont bien suivies et assurer la maintenance du matériel.

Derrière le terme de composteur collectif se retrouvent beaucoup de pratiques.

Du simple bac bois, qu’il va falloir retourner quotidiennement pour permettre une bonne oxygénation au composteur électromécanique comme ceux que nous proposons.

Le tri de vos déchets alimentaires dépend de votre solution de compostage. Parfois on peut mettre les agrumes parfois non, souvent il est impossible de mettre la viande ou les emballages compostables.

Les solutions de tri et compostage d’UpCycle simplifient le geste de tri : vous pouvez mettre tout ce qui est fermentescible : y compris les petits os, les coquilles de fruit de mer, les emballages compostables… tout ce qui est dans votre cuisine.

Avec du compostage UpCycle vous jetez vos déchets compostables dans un sacs kraft. Ils sont compostables et résistants, et vous permettent de stocker les biodéchets en attendant de les déposer au point d’apport volontaire le plus proche. Le sac est respirant, il évite ainsi toutes les mauvaises odeurs.

Vous disposez d’un onglet dédié sur notre site internet.

Si votre quartier ne dispose par encore de solution pour gérer les biodéchets, vous pouvez en faire la demande. Si vous êtes plus de 15 nous vous soutenons pour aller rencontrer la mairie !

En tant que particulier, vous pouvez inciter votre mairie à adopter notre système de compostage de quartier.

Si vous travaillez dans un lieu où il y a un restaurant de plus de 300 couverts/jours, vous pouvez parler en interne de l’intérêt d’adopter un de nos composteurs.

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
15 rue de Milan,
75009 Paris
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
13 rue Saint-Honoré
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Soyez le changement