Biodéchets : comment mettre en place le tri et la valorisation ?

25 octobre 2019 admin_upcycle18 0 Comments

Restaurants, collectivités, distributeurs, industries

Le tri et la valorisation des biodéchets s’impose désormais à tous, que vous soyez une entreprise, un restaurant, une collectivité, une grande surface alimentaire. La loi vous y contraint depuis 2016 pour les émetteurs de plus de 10T/an, et pour tous en 2023. Mais surtout vos salariés, vos administrés réclament des démarches pour moins de gaspillage, moins de gaz à effet de serres, plus respect des cycles naturels.

Dans un sondage récent 97% des français sondés se déclarent prêts à trier leurs déchets. Or, les biodéchets remplissent un tiers de nos poubelles. En proportion c’est le plus gros de nos poubelles grises, et cela représente 20 millions de tonnes chaque année en France.

 

Vous avez la volonté de recycler les restes alimentaires du restaurant de votre entreprise, de votre magasin, ou de permettre aux habitants de votre collectivité de trier et composter leurs biodéchets mais vous manquez de repères ?

UpCycle vous partage ses 3 ans de recherche dans le domaine. 

 

Ce livre va vous permettre de mieux comprendre, et de trouver une solution adaptée à vos besoins.

 

Trier et valoriser ses biodéchets est un geste simple à adopter au quotidien qui contribue à diminuer les émissions de gaz à effet de serres et à améliorer les sols. On estime que si tous les biodéchets contenus dans les ordures ménagères étaient compostés, ils pourraient fertiliser plus de 150 000 hectares par an. C’est la moitié des surfaces maraichères françaises qui pourraient passer en bio juste avec une bonne valorisation des biodéchets.

 

Après de nombreux essais, recherche et interview, UpCycle a décidé de proposer une solution simple, efficace et économique pour trier et composter vos biodéchets sur place. Cette solution, le compostage électro-mécanique, est particulièrement adaptée aux émetteurs de 300kg à 2 tonnes de déchets organiques par semaine qui disposent de 10 à 30m2 : par exemple un restaurant ou pour du compostage de proximité

Cet article vous donne des conseils pour mettre en place une gestion des biodéchets sans difficulté et à coûts optimisé, avec des études de cas selon votre typologie, petit ou grand restaurant, collectivité,…

 

Comment réfléchir à la mise en place du tri et de la valorisation des biodéchets ?

UpCycle vous conseille une approche en 4 étapes. 

1ère étape : Comprendre ce qu’est un biodéchet

Les biodéchets sont les déchets organiques qui « se dégradent » à l’air libre. Ce sont les épluchures, les restes d’assiettes, les produits alimentaires devenus non consommables, mais aussi les déchets verts. On sépare souvent les déchets carnés, dit SPAN 3 des autres. Les règles d’hygiène sont en effet plus sévère pour eux (pas de valorisation animale), et le risque d’odeur et d’indésirables également !

 

2ème étape : faire un audit de vos sources de biodéchets et estimer votre volume.

Pour commencer vous devez identifier les sources de production de biodéchets : les épluchures et restes alimentaires de votre restaurant d’entreprise, le marc de café de votre coin repos, les aliments périmés ou les légumes et fruits non consommables de votre grande surface, les biodéchets des habitants de votre commune en incluant bien vos déchets verts, qui peuvent représenter 50% des volumes totaux de biodéchets, et qui sont précieux pour le compostage.

Une fois ces sources identifiées, faites une estimation du volume de biodéchets. Pour une première estimation faites le tri des biodéchets un jour d’activité standard et calculez le nombre de bacs remplis. Et multipliez par le nombre de jours d’activité en semaine. Vous aurez ainsi une idée réaliste du volume de biodéchets produits par semaine.

 

UpCycle peut réaliser cet audit pour vous 

 

3ème étape : Comprendre vos coûts actuels de collecte et de traitement de vos déchets, dont les biodéchets.

A ce jour les biodéchets non triés sont collectés avec le reste des ordures ménagères. Cette collecte a un coût et vous est facturée : 110€ la tonne en moyenne. Ensuite les déchets sont majoritairement incinérés, avec un coût moyen estimé allant de 80€ à 150€ la tonne, ou enfouis. Même si votre facture d’enlèvement des ordures ne le détaille pas forcément sachez que vous payez très probablement ces deux coûts cumulés.

Or, ces coûts ont déjà commencé à augmenter, et vont continuer de le faire car la feuille de route sur l’économie circulaire prévoit des surcoûts sur les coûts d’incinération et d’enfouissement, et que l’état ne finance plus d’installation de ce type pour contraindre les gros émetteurs à des pratiques plus vertueuses.

 

4ème étape : Imaginer comment mettre en place la gestion de vos biodéchets selon une hierarchie de priorités.

La première chose à mettre en place dans un parcours de gestion des biodéchets c’est d’inciter toutes les parties prenantes de votre entreprise, collectivité, magasin à réfléchir au meilleur moyen de ne plus en produire. Cela peut être très en amont au moment des achats, mais aussi avec la mise en place de process pour éviter le gaspillage alimentaire par exemple.

Ensuite les biodéchets restant devront être « valorisés », c’est à dire traités de façon à ce que la matière organique dont ils sont constitués soient recyclées comme du compostage. La législation encourage le compostage de proximité comme premier mode de valorisation. En fonction des cas, les biodéchets peuvent également être valorisés dans des méthaniseurs et être transformés en biogaz.

Les modes de traitement majoritaires actuellement comme l’incinération, sont à ne choisir qu’en cas d’impossibilité de mettre en place les autres méthodes. L’enfouissement des biodéchets est désormais interdit.

 

biodéchets

 

Quand vous allez commencer à vous renseigner vous aller tomber sur une foule de méthodes telles que le broyage, le séchage. Vous allez entendre parler de digestats, de lixiviats, de bilan carbone… pas toujours facile d’y voir clair.

 

Ce livre reprend de façon pédagogique et synthétique toutes les méthodes de traitement des biodéchets existants, et vous présente leurs avantages et leurs inconvénients.

 

5ème étape : Trouver la solution adaptée à son cas spécifique

Désormais vous avez compris l’essentiel, vous êtes prêts à vous lancer. Il ne vous manque qu’une chose : un tableau comparatif qui permettrait de comparer les solutions selon les mêmes critères (investissement, main d’œuvre, énergie, temps de traitement). Vous pourrez ainsi comparez les coûts moyens des différentes solutions dans leur globalité.

Ce travail, nous l’avons fait, et vous le trouverez dans le Livre Blanc.

 

« Mettre en place le tri et la valorisation de vos biodéchets,

Restaurants, collectivités, distributeurs, industries » 

 

 
 
 
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos collègues ou amis

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *