5 minutes pour tout savoir sur les composteurs mécaniques rotatifs.

Pour se transformer en compost, nos déchets alimentaires ont besoin d’un certain nombre de conditions particulières : chaleur, aération, présence de bactéries. Dans un composteur de type « bac bois » il est souvent difficile d’obtenir tous ces paramètres rapidement. Et le temps de compostage des biodéchets est de plusieurs mois afin d’obtenir un compost mature et de qualité. Mais lorsque toutes les conditions optimales sont réunies, il est alors possible d’obtenir un compost de qualité et mature en quelques semaines seulement.

Par Manon Vatinel. Article mis à jour le 10 janvier 2023

Comment fonctionne un composteur rotatif ?

 

 

Composteur mécanique rotatif

 

La rotation des déchets est essentielle pour permettre une homogénéisation de toutes les matières organiques en termes d’oxygène, de chaleur… Tout cela va permettre à l’ensemble des déchets de se transformer en compost en un temps record.

Cette rotation s’opère très simplement en faisant tourner la manivelle reliée au composteur. C’est d’ailleurs là l’un des grands avantages du composteur rotatif :  pas besoin de plonger les mains dans les déchets en décomposition afin de les mélanger.

A l’intérieur de la cuve, des pâles remuent, homogénéisent et oxygènent la matière. Dans ces conditions, la matière organique, et toutes les bactéries se trouvent dans une parfaite disposition pour accélérer le compostage. 

La nature a parfois besoin d’un peu d’aide, et le composteur rotatif vient l’aider à atteindre ces conditions optimales de transformation de la matière !

 

Le système de ventilation du tambour rotatif : essentiel pour le compostage !

 

 

Composteur mécanique Ridan

Le saviez-vous ? Le compostage diffère de la méthanisation grâce à l’apport en oxygène !

Sans apport en oxygène, les matières organiques fermentent et produisent alors du méthane. Pour rappel le méthane est un gaz à effet de serre très puissant (il a un pouvoir de réchauffement plus de 80 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone !).

L’apport en oxygène se fait grâce grâce au brassage, par la système de pâles. En remuant le pré-compost, il s’aère, s’oxygène. C’est ce qu’on appelle un système aérobie, contrairement à la méthanisation qui est un système anaérobie. L’air pénètre dans la matière et empêche la création de poches de méthane nocives pour l’atmosphère. Ce rejet de méthane survient d’ailleurs souvent dans le cas où les matières organiques sont enfouies en mélange avec les ordures ménagères. D’où l’importance du tri des déchets alimentaires afin de les valoriser séparément.

(Le sujet du tri des déchets alimentaires vous intéresse ? Nous avons écrit un article à ce sujet récemment 👉 Comment lever les freins au tri et au dépôt en borne des biodéchets par les habitants ?  – UPCYCLE)

 

En combien de temps obtient-on du compost avec ce système rotatif ?

 

 

Les pâles qui servent à brasser la matière permettent aussi de la faire avancer et de libérer de la place du côté du couvercle d’entrée des biodéchets dans composteur. 

Pour vous aider à comprendre, un exemple tout simple !

Un composteur “froid” installé en fond de jardin par exemple produit du compost 32 fois moins vite que par compostage rotatif.

Déposez vos biodéchets (et du bois pour structurer le tout !) dans un composteur à tambour, faites 5 tours de manivelle par dépôt, et retrouvez votre compost à la sortie après seulement 15 jours. Puis, patientez deux mois, le temps pour le compost de se stabiliser et de redescendre à une température normale. Ce temps de maturation est nécessaire pour obtenir la norme NFU 44-051.

 

 

Quels biodéchets puis-je mettre dans un composteur rotatif ?

 

Les composteurs manivelle sont la solution la plus lowtech qui puisse exister. Cette solution permet un compostage naturel bien plus rapide que la moyenne, sans consommation d’énergie électrique. Du compostage de proximité ultra neutre en émissions carbone et à faible coût. Mais ce système n’est pas adapté à tous. Pour comprendre quel système de compostage est fait pour vous, il est important de connaître la quantité de biodéchets que vous produisez, mais également la place dont vous disposez pour installer un composteur. Vous êtes perdus ? Il vous paraît difficile d’obtenir ces données ? C’est votre jour de chance ! Chez Upcycle, nous avons une chouette équipe dédiée au conseil des collectivités et entreprises en matière de compostage de leurs biodéchets. Pour découvrir Upcycle Conseil cliquez 👉 ici 👈. Au-delà de 30kg par jour de déchets alimentaires produits, le compostage mécanique devient difficile. Le compostage électromécanique, presque aussi faiblement émetteur de CO2e, devient l’alternative la plus envisageable. Le compostage électromécanique c’est quoi ? C’est tout simple, le même système que le compostage mécanique, mais plus besoin de tourner soi-même la manivelle puisque raccordée électriquement, la machine brasse l’intérieur de la cuve elle-même ! Pour découvrir la gamme de composteurs électromécanique Upcycle, c’est par ici : Composteurs électromécaniques - UPCYCLE

 

Maintenant que nous avons compris le mode de fonctionnement, je sais que vous vous demandez ce que vous pouvez bien mettre dans un composteur rotatif. Restes d’assiettes, épluchures, restes de viande.

On vous explique tout !

Pour revenir aux bases, rappelons la définition des biodéchets. Ce sont des déchets organiques, liquides ou solides, d’origine animale ou végétale.

Alors évidemment vous pourrez y mettre vos restes alimentaires ainsi que vos épluchures ou fruits et légumes périmés. Mais saviez-vous que les noyaux, coquillages, coquilles d’œuf et marc de café sont aussi acceptés et peuvent même contribuer à stabiliser votre recette de compostage.

Certains sachets de thé et filtres peuvent aussi être acceptés à condition qu’ils ne soient pas en nylon.

Tout le secret réside ensuite dans la recette : à certains types de biodéchets vous devrez adjoindre un certain type d’apport carboné, aussi appelé structurant. Par exemple, si vous jetez essentiellement des restes alimentaires type plats en sauce et fruits et légumes, alors vous devrez adjoindre une dose de pellet pour absorber le trop plein d’humidité et une bonne dose de broyat de bois pour « alléger » la matière qui risque d’être très compacte. Si vous jetez essentiellement du marc de café et des sandwiches et viennoiseries alors vous devrez adjoindre du broyat de bois.

Nos « Customer Sucess Manager » sont là pour vous accompagner pas à pas dans l’élaboration de votre recette sur-mesure, et grâce à la Upcycle | Academy être opérateur de composteur mécanique deviendra facile comme bonjour !

Une étape à ne pas négliger : le tri ! 

Voici quelques tips qui vont vous permettre de devenir un pro du tri des biodéchets !

Lors du tri, il faut être vigilant et veiller à ne pas laisser d’étiquettes, d’élastiques ou d’aluminium sur les fruits et légumes. Les yaourts et sauces sont permis, mais leurs emballages doivent être triés dans une poubelle dédiée. Et enfin, dites adieu aux os de viande qui ne font pas bon ménage avec les composteurs à tambour.

Maintenant le compostage n’a plus de secret pour vous !

 

Composteur à manivelle, composteur électromécanique, lequel choisir ?

Les composteurs à manivelle sont la solution la plus lowtech qui puisse exister. Cette solution permet un compostage naturel bien plus rapide que la moyenne, sans consommation d’énergie électrique. Du compostage de proximité ultra neutre en émissions carbone et à faible coût. Mais ce système n’est pas adapté à tous. 

Pour comprendre quel système de compostage est fait pour vous, il est important de connaître la quantité de biodéchets que vous produisez, mais également la place dont vous disposez pour installer un composteur. Vous êtes perdus ? Il vous paraît difficile d’obtenir ces données ? C’est votre jour de chance ! Chez Upcycle, nous avons une chouette équipe dédiée au conseil des collectivités et entreprises en matière de compostage de leurs biodéchets. Pour découvrir Upcycle | Conseil cliquez 👉 ici 👈.

Au-delà de 40kg par jour de déchets alimentaires produits, le compostage mécanique devient difficile. Le compostage électromécanique, presque aussi faiblement émetteur de CO2e, devient l’alternative la plus envisageable. Le compostage électromécanique c’est quoi ? C’est tout simple, le même système que le compostage mécanique, mais plus besoin de tourner soi-même la manivelle puisque raccordée électriquement, la machine brasse l’intérieur de la cuve elle-même !

Pour découvrir la gamme de composteurs électromécanique Upcycle, c’est par ici : Composteurs électromécaniques – UPCYCLE

Upcycle vous accompagne !

À lire en bonus

LIVRE BLANC | Déchets alimentaires, comment tu me traites ?

L’objectif de ce livre : vous expliquer comment valoriser vos déchets alimentaires et organiques pour ne plus les gâcher. Et vous faire découvrir ce qu’il se cache derrière les...

Lire la suite

LIVRE BLANC | Déchets alimentaires : vos obligations légales

La loi vous y oblige : d’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser.  En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise...

Lire la suite

FICHE PRATIQUE | 5 étapes pour faire de votre restaurant une vitrine RSE

Découvrez dans cette fiche : étapes faciles à franchir pour faire de votre restaurant d’entreprise la vitrine concrète et tangible de votre politique RSE. Vos salariés y sont de plus...

Lire la suite

FICHE PRATIQUE | Calculez l’empreinte carbone de vos déchets alimentaires

Vous vous demandez quelle différence ça peut faire de jeter vos déchets alimentaires dans la poubelle classique plutôt que de les composter ? Grâce à cette calculatrice vous pourrez...

Lire la suite

FICHE PRATIQUE | Comparez vos coûts de compostage AVEC / SANS collecte

L’objectif de cette fiche : vous permettre de comparer les coûts de compostage, avec ou sans collecte à partir de 4 cas pratiques et sur les mêmes critères de comparaison.

Lire la suite

Solution | Quel est votre mode de compostage idéal ?

Dites nous comment vous souhaitez utiliser le compost obtenu, nous vous dirons comment le produire ! Qu’allez-vous faire du compost ? Une question toute bête qui va vous permettre...

Lire la suite
Voir tous les articles

Questions fréquentes

Le tri de vos déchets alimentaires dépend de votre solution de compostage. Parfois on peut mettre les agrumes parfois non, souvent il est impossible de mettre la viande ou les emballages compostables.

Les solutions de tri et compostage d’UpCycle simplifient le geste de tri : vous pouvez mettre tout ce qui est fermentescible : y compris les petits os, les coquilles de fruit de mer, les emballages compostables… tout ce qui est dans votre cuisine.

Avec du compostage UpCycle vous jetez vos déchets compostables dans un sacs kraft. Ils sont compostables et résistants, et vous permettent de stocker les biodéchets en attendant de les déposer au point d’apport volontaire le plus proche. Le sac est respirant, il évite ainsi toutes les mauvaises odeurs.

Nous avons rédigé un article complet la dessus, voici les conclusions :

La méthanisation est un mode de valorisation adapté aux territoires ruraux.

Le compostage est un mode de valorisation adapté aux territoires urbains.

Lire l'article complet ici

 

Oui, plusieurs sites sont dédiés aux formations et aux visites, vous trouverez toutes les informations ici : XXX

D’ici 2023 tous les producteurs de biodéchets, notamment alimentaires devront les trier et les valoriser. ( Depuis 2016 c’est déjà obligatoire pour les producteurs de plus de 10t / an)
En pratique cela signifie que chaque collectivité, chaque entreprise doit s’organiser pour permettre à l’ensemble des citoyens de jeter ses déchets organiques dans une filière de valorisation : soit compostage, soit méthanisation.

En savoir plus

Le compost est le résultat de la transformation de matière organique par des bactéries et des champignons. C’est le résultat d’un processus, un peu comme de la farine, de l’eau et du levain qui une fois cuits deviennent du pain.

On parle de compost quand les bactéries qui ont dégradé les déchets sont en présence d’oxygène (en aérobie), on parle de digestat quand les bactéries ont dégradé la matière en absence d’oxygène (en anaérobie), comme c’est le cas en méthanisation.

Les processus les plus rapides connus sont ceux utilisés par nos technologies comme le compostage électromécanique, à savoir 15 jours de temps de transformation si les conditions de compostage (température, taux d’oxygène et humidité) sont idéales.

Le séchât est quant a lui le résultat du séchage des déchets. On chauffe les déchets pour retirer l’eau contenue dedans, souvent en 12 à 48h00. Cela permet de réduire le volume de 90% mais ça reste du déchet (déshydraté). Légalement le séchât doit être composté ou méthanisé ensuite et ne peut être épandu directement au sol. Parfois certains confondent les séchats avec du compost mais cela n’a pas de sens. C’est comme de comparer du jus de pomme avec du cidre. Dans un cas c’est du produit brut, dans l’autre cas il y a eu transformation de la matière.

Rencontrez nous

Besoin de discuter avec nos équipes ? De voir concrètement comment fonctionne notre matériel ? De découvrir par vous-même des installations au coeur de ville ou en sein d’une entreprise ? Alors n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur le lien ci-dessous.

Attention ces visites sont réservées pour le moment à des projets professionnels.

Visiter un composteur
Bureaux administratifs
À partir du 22 décembre 2022
CRESCO
Living Lab, Greentech
4 Av. Pasteur, 94160 Saint-Mandé
Appelez-nous
+33(0)7 82 90 64 76
Siège Social
99 Boulevard de la Reine
78000 Versailles
ou
Actuellement mes déchets alimentaires génèrent
Avec Upcycle, mes déchets peuvent avoir comme impact positif
Je calcule mon potentiel d'impact
Soyez le changement