Comment UpCycle valorise le marc de café collecté ?

Que devient le marc de café une fois collecté ? Comment le valorise-t-on en pleurotes et en amendement 100% naturel ? On vous explique tout en 2 minutes !

Bienvenue dans la ferme urbaine d'UpCycle

Vous vous êtes déjà sûrement demandé.e ce que devient le marc de café que nous collectons chez vous ? nous vous expliquons tout cela en images.

Récupéré principalement dans les cafétérias d’entreprises et la distribution automatique grâce à notre programme « Marc contre Pleurotes », le marc de café arrive dans notre ferme urbaine des Yvelines (78). Une fois trié, le marc de café est pasteurisé pour le débarrasser de ses impuretés. Nous le mélangeons ensuite à d’autres déchets qui contiennent, tout comme le marc de café, de la cellulose:  le carton, des copeaux de bois. A cela, nous ajoutons le mycélium de pleurotes, qui constitue l’équivalent de la « graine » du champignon. Une fois le mélange constitué, nous le plaçons dans des sacs, installés dans des salles de culture. Ces salles de cultures ont pour objectif de reproduire les conditions d’un sous-bois en automne, propice à  la pousse du champignon.

1ère étape: L'incubation

On laisse les sacs pendant deux semaines dans le noir le plus total. L’idée ? laisser le mycélium envahir progressivement le mélange et se nourrir des différents déchets.  Ce substrat, à l’origine de couleur foncée va devenir tout blanc et compact, prêt à pousser ….place maintenant à la 2ème étape…

2ème étape: La fructification

On déplace les sacs dans la salle de fructification, où nous allons d’abord créer double choc : un choc thermique et hydrique, qui correspond aux nuits fraîches et humides d’automne.  Stimulés, les pleurotes vont se mettre à pousser, en 2 semaines à peine.

Arrivés à maturité, nous les récoltons, les emballons et les livrons chez vous, prêts à être dégustés.

Et ce n'est pas fini !

Une fois que tous les pleurotes ont été cultivés et récoltés, nous ne jetons pas les sacs, nous les vendons aux maraîchers du coin pour fertiliser naturellement leurs sols. Une démarche locale et zéro déchet.

Tout cela, nous le faisons également dans une démarche d’insertion professionnelle, qui nous a valu l’agrément solidaire du Ministère du Travail.

Leave a Reply:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *